Clôture pour chien moyen, comment la choisir?

Un chien est un membre de la famille à part entière. Il est primordial d’assurer sa sécurité, mais pas seulement. Il peut également détruire votre jardin, attaquer ou se faire enlever.

Si vous habitez dans une maison, le risque est d’autant plus grand. Il pourra s’avérer nécessaire d’investir dans l’installation d’une clôture.

Mais comment faire sa sélection dans l’éventail de choix que propose le marché ? Il va falloir prendre en compte plusieurs critères : la taille et le caractère de votre animal de compagnie, ainsi que les dimensions de votre jardin.

Les clôtures électriques

Le collier de dressage avec fil

C’est une barrière nouvelle génération invisible qui a l’avantage de ne pas défigurer votre espace vert.
Un émetteur anti-fugue est installée sur votre fidèle ami. Un fil électrique est enterré sous terre et délimite le périmètre à ne pas franchir.

Dès qu’il s’en approche, un signale sonore se déclenche. S’il en fait abstraction, alors l’appareil émet de légères vibrations qui mettront un coup d’arrêt à toute tentative de fugue. Alors non, autant le dire tout de suite, votre animal ne va pas se faire électrocuter.

Ces émissions sont inoffensives et dissuasives. Il est d’ailleurs possible de régler leur intensité sur 5 niveaux. Ce système est facile à mettre en place et nécessite peu d’entretien. Vous pourrez en trouver entre 30 et 170 euros, jusqu’à 300 euros pour les modèles les plus sophistiqués. Cependant, il est conseillé de rajouter quelques piquets ou fanions pour servir de repères à votre canidé. Il s’éduquera lui-même à ne pas les dépasser.

Les colliers anti-fuite sans fil

Le principe est le même que le premier. Par contre, c’est un boîtier émetteur qui délimite son champ d’action (un rayon maximum de 35 m). C’est un appareillage portatif qui peut vous suivre partout où vous irez. Il a une autonomie de 2-3 mois.

Les clôtures électrifiées

Un grillage électrique est particulièrement difficile à installer et nécessite une déclaration à la mairie. Elle coûte entre 16 et 150 euros.

Les clôtures traditionnelles

Les grillages

On les trouve en bois, métal ou plastique. On recommande très peu ce dernier. Les chiens ont tendance à le mordiller jusqu’à se frayer un passage. Par contre ils représentent un obstacle idéal pour un toutou qui a tendance à creuser en dessous pour s’échapper. Les piquets qui les soutiennent peuvent être creusés profondément dans le sol. Il suffira de les combler avec de grosses pierres qui rendront toute évasion caduque.

La densité, l’épaisseur et la hauteur du maillage doivent être proportionnées à la carrure du chien.
Il faudra surveiller régulièrement son état pour assurer son efficacité. En ce qui concerne le tarif, il faut compter 45 euros pour les premiers prix. Puis ajouter les 3,50 € à 9 € de chaque piquet et 5,6 € à 15 € pour le sac de ciment. Cette méthode est laborieuse et onéreuse, mais reste efficace.

Les enclos extensibles autoportants en bois ou acier

Ce sont des protections amovibles et ponctuelles. Elles sont relativement abordables et s’utilisent plutôt pour des chiens de petite et moyenne taille.

Les palissades en bois

Elles doivent avoir une taille correspondant à celle de votre toutou. Une fois bien montée, elle vous sera très utile.

Le brise-vue renforcé

Ce n’est pas ce que l’on recommande en général. On leur préfère des protections se fondant un peu plus dans le décor. Pourtant, certains de nos amis à 4 pattes représentent une véritable nuisance sonore pour le voisinage. Aussi, ce modèle sera plus adapté. Il empêchera votre molosse de japper à chaque passage.

On n’y pense pas, mais il existe aussi certains répulsifs 100 % naturel comme les feuilles de menthe poivrée, l’écorce d’orange ou des plans de citronnelle. Semez des haies aux bons emplacements, et le tour est joué.

Malgré tout, l’installation de l’ensemble de ces barrages peut être évitée avec un bon dressage et des activités stimulantes.

 

Les commentaires sont clos.